Luxembourg Les travaux de sécurisation des abords de l’école débutent en septembre. Le directeur est satisfait

La vitesse du trafic dans la traversée du village d’Amonines (Erezée), en particulier à hauteur de l’école primaire communale, met les enfants en danger. "Les automobilistes ne respectent pas la zone 30", déplore Guy Davin, le directeur. "Plusieurs enfants ont failli se faire écraser. Je les ai rattrapés à temps. Ma voiture, garée devant l’école, a failli être emboutie à la suite d’une sortie de route."

Le directeur souligne que l’aménagement des abords et de la voirie laisse à désirer. Deux passages pour piétons ont été tracés mais les marques au sol sont presque effacées. "Je me suis rendu à la police pour réclamer, à tout le moins, un radar préventif, mais ma demande n’a pas été entendue", regrette-t-il. Le bourgmestre Michel Jacquet assure que tout est mis en œuvre pour sécuriser les abords de l’établissement scolaire. Il annonce que la deuxième phase des travaux à l’entrée du village d’Amonines débutera en septembre.

"Cette route a été rachetée à la Province par la Région wallonne", explique-t-il. "La Province paie une redevance. L’aménagement estimé à 515.000 euros sera subsidié à hauteur de 175.000 euros." Ces travaux portent sur la réfection complète de la chaussée et le rétrécissement de la voirie, pour créer un effet de porte. À cela s’ajoute la construction de trottoirs et d’un plateau, avec des couleurs différentes.

"La démolition de l’ancien garage communal permettra de créer un cheminement piéton où les enfants marcheront en toute sécurité", précise le bourgmestre. Des travaux de sécurisation de la chaussée, par la construction de trottoirs, l’ajout de luminaires et l’enfouissement de la ligne électrique, sont prévus, également en septembre, avenue des Nations unies et rue Léopold Crépin pour un montant de 185.000 euros. Quant à l’ancien garage Leboutte, situé en face de l’arsenal des pompiers, il sera acquis puis démoli et assaini par la commune. Le collège projette de construire des logements sur ce site.

Nadia Lallemant