Luxembourg Le parquet du Luxembourg vient de faire le point sur le meurtre de Marie-Thérèse Roufosse, 58 ans, la tenancière du café « Au New Tacot », à la suite de l’arrestation de Philippe Lemaire, le meurtrier présumé.

 « Monsieur Lemaire s’est rendu aux urgences de l’hôpital de Bastogne, mardi dans la soirée », précise Sarah Pollet, la magistrate de presse. « Il a téléphoné à la police pour la prévenir et a été privé de liberté à 21 h 45. »

Le quadragénaire a été entendu par les enquêteurs mercredi et a été auditionné par la juge d’instruction ce jeudi matin. «Il est en aveux mais conteste la préméditation », poursuit la magistrate, procureur de Division. « Il a abattu Marie-Thérèse Roufosse d’une balle dans la tête avec un pistolet. Il se trouvait à une distance rapprochée de la victime quand il a ouvert le feu. »

Une instruction pour assassinat avait été ouverte notamment en raison des constatations et des témoignages recueillis après les faits qui se sont, pour rappel, produits dimanche peu après 23 heures. Philippe Lemaire, qui n’avait pas d’autorisation de port d’arme, a été inculpé d’assassinat et d’infraction à la loi sur les armes. Il a été placé sous mandat d’arrêt.

L’homme, bien connu des services de police, avait des antécédents judiciaires notamment, précise la magistrate, en matière de port d’arme. Selon nos informations, il a, par le passé, été condamné pour vols, coups et blessures, défaut d’assurance et d’immatriculation. En 2000, il avait comparu, devant les assises du Luxembourg, aux côtés d’un exploitant forestier, de Longvilly, pour des faits de violences, lié à un différend amoureux. Il avait foncé sur son rival en voiture et lui avait brisé la jambe. Les deux hommes s’étaient retrouvés ensemble dans le box des accusés. L’exploitant forestier devait répondre de tentative d'assassinat, menaces envers son ex-épouse et port d'arme interdite. Lemaire était poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité de travail.