Luxembourg Le centre d’interprétation deviendra payant à partir du 1er janvier. Les travaux débuteront en 2020.

Dès le 1er janvier 2019, le public n’accèdera plus gratuitement au centre d’interprétation Bastogne Barracks. Le conseil d’administration du War Heritage Institute (WHI) a, en effet, décidé, dans le cadre de la révision des tarifs de ses autres sites - Musée royal de l’Armée à Bruxelles, fort de Breendonk à Willebroek… - de faire payer l’entrée au site bastognard.

"Le tarif normal sera fixé à 10 euros", précise Didier Giorgetti, responsable de la communication à Bastogne Barracks. "Des abonnements, nominatifs ou non, valables un an, permettront de visiter chaque site du WHI. Des tarifs réduits seront proposés aux étudiants, aux groupes à partir de 15 visiteurs, aux mouvements de jeunesse, etc. L’accès restera gratuit pour les moins de six ans." Reste que ces tarifs ne seront d’application qu’en 2019. En effet, à partir de 2020, il est prévu de fermer le centre d’interprétation, quelques mois avant le début des travaux de rénovation de l’enveloppe des bâtiments et de la modernisation du circuit de visite. Un chantier pour lequel le secteur du développement touristique de Bastogne a déjà reçu, du Commissariat général au Tourisme, une promesse de subside de 2,2 millions d’euros.

"Il est nécessaire de fermer le centre avant le début du chantier, prévu mi-2020, afin de déménager les collections", explique Didier Giorgetti. "Les locaux habituellement accessibles au public, comme la cave Mac Auliffe, seront fermés, à l’exception du hall d’exposition." La gestion ne sera plus confiée à des militaires mais à un civil.

N.L.