Luxembourg Une locataire a été tabassée dans la nuit du 18 au 19 juillet après un départ de feu

Dans nos éditions du 20 juillet, nous évoquions un début d’incendie à proximité de l’immeuble à appartements de la rue des jardins, à Bastogne. Dans la nuit du 18 au 19 juillet, le feu avait été bouté, à deux reprises, à des cartons à proximité des chalets en bois, à l’arrière des appartements, place de la Bastognette.

Cette nuit-là, Georgette (prénom d’emprunt), une habitante du premier étage, rejoignait d’autres locataires pour les aider à jeter de l’eau sur les cartons en attendant l’arrivée des pompiers, quand elle a été agressée par un individu.

" J’ai quitté mon appartement vers 2 h 30, se souvient-elle. Arrivée à hauteur de l’ascenseur, j’ai vu un homme âgé d’une trentaine d’années. Il portait des vêtements foncés et une casquette. Il était très nerveux. Il s’est dirigé vers moi et, sans aucune raison, il m’a porté des coups à la pommette droite et à la poitrine. Ensuite, il s’est enfui. Je n’avais jamais vu cet homme auparavant."

Selon la victime, son agresseur n’est pas un locataire. Il a pu entrer dans l’immeuble car, cette nuit-là, les communs étaient ouverts à tout le monde. Une porte d’accès n’avait, en effet, pas été verrouillée. Georgette a été conduite aux urgences de l’hôpital de Bastogne par un voisin.

" Le médecin a diagnostiqué une légère commotion. J’ai des contusions au visage et à la poitrine. Je devrai passer de nouveaux examens lorsque l’hématome sur le sein droit sera résorbé. "

Depuis cette agression, Georgette ne dort plus et vit dans l’angoisse. " J’ai été très choquée d’être tabassée dans les communs de l’immeuble, où je devrais pouvoir circuler en toute sécurité ", conclut-elle.

N.L.