Luxembourg Le parc d’activités économiques permettre l’installation d’environ 25 PME

D’ici quelques mois, les pelleteuses s’activeront sur le chantier du futur parc d’activités économiques de Bourdon. Le zoning couvrira une surface d’une quinzaine d’hectares comprise entre la N86 et le Ravel, délimitée à l’ouest par la cité militaire et à l’est par l’arrière de la menuiserie Guy Georges.

"Ce sera la plus importante zone d’activités économiques de la commune", souligne le bourgmestre Jacques Chaplier. "Le découpage de la zone, les équipements et les voiries ont été établis. Reste à établir un cahier des charges, lancer les appels à soumission et désigner une entreprise chargée de réaliser les travaux."

IDELUX assumera le rôle financier et opérationnel du développement du parc. L’intercommunale équipera les terrains et les commercialisera sous l’égide d’un comité communal de concertation. "La commune a donné une grosse partie des terrains. Le reste a nécessité des expropriations, pour lesquelles des accords ont pu être trouvés très facilement."

Le site devrait permettre l’installation d’environ 25 petites et moyennes entreprises. "En principe, il ne devrait pas être question de distribution", souligne le bourgmestre.

Des aménagements seront réalisés aux abords du périmètre pour limiter les nuisances à l’égard des riverains, plutôt habitués à la tranquillité des champs. "Des espaces arborés et des noues seront aménagés entre la cité militaire et la zone artisanale. Il y en aura également entre le Ravel et l’arrière des bâtiments."

Le projet prévoit également un piétonnier ainsi que des bassins d’orage. Aucune date n’est encore arrêtée pour le lancement des travaux, mais les autorités communales espèrent voir le chantier s’achever pour fin 2019. L’aboutissement d’un processus entamé voilà plusieurs années, sous l’ancienne mandature.

"Nous avions distribué un tout-boîte en 2001 alors que nous étions encore dans l’opposition pour demander le lancement d’une zone artisanale, et le bourgmestre avait opté pour Bourdon" se souvient Jacques Chaplier. Le conseil communal a approuvé le schéma d’aménagement présenté par IDELUX fin mars.

N.P.