Luxembourg La commune de Vielsalm projette de racheter le bâtiment en partenariat avec la mutualité socialiste

Les multiples actions de protestation, menées pendant des années, pour éviter la fermeture des bureaux du SPF Finances à Vielsalm, n’ont pas atteint leur objectif.

La cité administrative salmienne est à présent fermée et la Régie des bâtiments a été chargée de la vente. La commune de Vielsalm projette de racheter les bâtiments en partenariat avec la mutualité socialiste. Le conseil communal, de même que le comité directeur de la mutualité, qui envisage de racheter un tiers de l’infrastructure, ont pris une décision de principe dans ce sens.

"Nous avons pris contact avec la régie des bâtiments", précise le bourgmestre Elie Deblire. "Si nous voulons bloquer la vente publique, on doit prendre un arrêté d’expropriation. Or, l’estimation s’élève à deux millions d’euros et notre capacité d’emprunt ne nous permet pas d’emprunter un tel montant. Nous devons, dès lors, présenter au Centre régional d’aide aux communes un tableau de financement dans lequel figurera le rachat partiel par la mutualité socialiste mais aussi la location de locaux par le CPAS et l’agence de développement local. Des privés pourraient également devenir locataires."

Dans ce contexte , les mandataires ont pris une décision de principe en faveur d’un arrêté d’expropriation sous réserve de l’accord du CRAC. Le conseiller Jacques Gennen, président du conseil d’administration de la mutualité socialiste, précise que les bureaux actuels, installés rue de la gare, ne sont plus adaptés. "Ils sont trop exigus et les activités organisées à l’étage ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite. La cité administrative dispose d’un ascenseur et de locaux spacieux. Elle convient parfaitement à cette affectation", conclut-il.

N.L.