Luxembourg

Dimanche, des gens du voyage ont transité par le zoning du WEX en quête d’un terrain pour y établir leur campement. Les caravanes sont restées quelques heures, avant de plier bagages dans le courant de la soirée. Malgré l’occupation finalement très temporaire du site, certaines entreprises locales ne cachent plus leur exaspération quant aux nuisances occasionnées par ce type de bivouacs improvisés.

“Dimanche, les caravanes bloquaient les deux entrées et sorties de notre parking”, commente un commerçant. “Il fallait zigzaguer entre les véhicules pour y accéder, mais c’était vraiment limite. La boucle du zoning était presque totalement bloquée. Les gens du voyage se sont installés chez nous en attendant de trouver le moyen d’accéder aux champs : ils avaient déplacés les grosses pierres qui empêchaient l’accès au terrain.

Plusieurs combis de police sont descendus sur les lieux. “Les gens du voyages exigeaient un raccordement à l’eau et à l’électricité, mais cela ne relève pas de notre mission”, commente un commissaire de la police locale. “Leur installation dépend du bon vouloir de l’autorité administrative, mais les terrains adaptés pour accueillir de tels campements sont peu nombreux sur notre zone.

Faute d’infrastructures, les caravaniers de dimanche ont spontanément levé l’ancre après quelques heures. “Le problème, c’est qu’ils ont de plus en plus tendance à venir s’installer sur place, avec tous les inconvénients que cela entraîne”, poursuit le commerçant mécontent.

Déchets, gamins mal élevés, toilettes qui servent de toilettes publiques. On surveille, mais cela nous fait encore du boulot en plus.

Le zoning du WEX

n’est pas la seule étape de prédilection pour les campements de passage dans la région. “ Il y en a très régulièrement, au niveau de l’échangeur N4 sur la Pirire, de l’échangeur de contournement vers le WEX, le long de la N63…”, observe la police. “ On essaye de contrôler la situation, mais on n’a pas beaucoup d’alternatives à leur offrir. Quand on leur demande de partir, on leur laisse généralement 24h. Mais cela n’a pas été nécessaire ici.