Luxembourg Trois réclamations ont été déposées car le train ne s’est pas arrêté à Neufchâteau

Des navetteurs de la ligne 162 ne décolèrent pas. En cause ? Alors qu’ils rentraient du boulot, lundi soir, ils ont été surpris que le train Arlon-Marloie, qui avait marqué tous les arrêts omnibus, ne s’arrête pas à la gare de Neufchâteau à 18 h 37, comme prévu, alors qu’une dizaine de voyageurs devaient descendre à cet endroit.

"Le train s’est arrêté à la gare suivante, à Libramont, à 18 h 48, déplore Michaël Jacquemin, l’un des navetteurs, porte-parole des Amis du Rail. À notre arrivée, on nous a donné une explication pour le moins surprenante. En effet, l’un des agents nous a dit que comme il n’y avait personne qui attendait sur le quai, le conducteur ne s’est pas arrêté. Il ne s’est même pas soucié des voyageurs qui devaient descendre !"

Michaël Jacquemin précise que les voyageurs arrêtés au mauvais endroit ont tout de même pu retourner, en train, à Neufchâteau. "Tout d’abord, on nous a annoncé qu’il faudrait attendre deux heures avant de pouvoir embarquer dans le prochain train omnibus. Après trois réclamations de navetteurs, la SNCB a décidé d’arrêter, à titre exceptionnel, le train IC 2116 Bruxelles-Arlon à destination de la gare de Neufchâteau. Nous sommes enfin arrivés dans la bonne gare mais les navetteurs concernés étaient excédés."

Toujours en matière de travaux, cette fois sur la ligne 165, il annonce qu’en plus des week-ends des 1er et 2 et 8-9 septembre, des travaux de renouvellement, en gare de Virton, auront lieu entre le 10 et 14 septembre. "Cette information n’a pas encore été communiquée par la SNCB aux voyageurs et ne figure pas sur leur planning des travaux sur Internet mais elle nous a été confirmée par les CFL, précise-t-il. Les navetteurs s’étonnent que ces travaux n’aient pas été réalisés avant la reprise des trains en août. Pendant cette période, Infrabel mettra en place un service de bus de substitution entre Virton et Arlon et des navettes entre Arlon et Athus."

Nadia Lallemant