Luxembourg Le substitut Thibaut Vandamme répond aux commentaires diffusés sur les réseaux sociaux

L’appel à témoins a-t-il été lancé trop vite après la disparition de la jeune Tany Gilbert ? C’est ce qu’affirment certains sur les réseaux sociaux. En effet, la jeune fille, qui va fêter ses 16 ans, ce 26 avril, a quitté son domicile à Ebly (Léglise), à vélo, dimanche entre 12h et 12h30.

Vers 18 h, déjà, à la demande du parquet du Luxembourg, la police diffusait un appel à témoins avec les photos de la jeune fille mineure et de son vélo. Dans la soirée, après sa balade à vélo, Tany était de retour à la maison.

"Cette jeune fille se serait bien passée d’une telle publicité", commente-t-on. "Il ne fallait pas diffuser l’information aussi rapidement."

Un avis que ne partage pas Thibaut Vandamme, le magistrat de garde, qui a demandé à la police de la zone Centre Ardenne de transmettre l’appel à témoins à la presse locale.

"Nous avons estimé, sur base des éléments recueillis par les enquêteurs, que cette disparition était inquiétante", indique-t-il. "Lorsqu’un mineur disparaît, les 24 premières heures sont cruciales, même s’il s’agit d’une fugue. En effet, si l’on ne fait rien, pensant que tôt ou tard l’adolescent rentrera à la maison, et que l’irréparable se produit, les parents nous le reprocherons, à juste titre."

Le magistrat précise qu’au cours de la soirée plusieurs témoins du passage de la jeune cycliste ont appelé la police. Les policiers mais aussi Child Focus sont restés mobilisés toute la soirée. Des affichettes étaient prêtes à être distribuées.

Le magistrat conclut en disant que lors de disparitions inquiétantes de mineurs, il a toujours procédé de la sorte et que tous ont été retrouvés sains et saufs.

Nadia Lallemant