Luxembourg

Les trois personnes inculpées dans le cadre du double homicide de Ronzon (commune de Rendeux) pourraient comparaître dès le mois de mars devant la Cour d’Assise du Luxembourg.

Le parquet général a récemment envoyé un courrier aux différents parties les informant que le procès pourrait débuter aux alentours du 18 mars, et ce moyennant leur accord. « Les différents conseils doivent encore indiquer s’ils seront disponibles ou pas. Nous attendons leur retour », indique l’un des avocats. Le procès se déroulera à Arlon. Il devrait durer 15 jours.

Sébastien Kesteman et Radwan Elmi-Galib doivent répondre du meurtre de Nathan Kettani et Vinciane Lamoot, sauvagement tués à leur domicile de Ronzon le 12 août 2016. Le corps sans vie du jeune homme de 27 ans avait été retrouvé lardé de près de 150 coups de couteau, tandis que sa compagne de 26 ans gisait, noyée, dans la baignoire. Seul leur enfant de 18 mois avait survécu au massacre. La piste du drame intrafamilial avait dans un premier temps été envisagée, avant que l’enquête ne mène finalement à l’arrestation de plusieurs suspects originaires des régions de Bruxelles et Charleroi.

Inculpés d’assassinat, meurtre pour faciliter le vol et association de malfaiteurs, Sebastien Kesteman et Radwan Elmi-Galib n’ont cessé de se rejeter la responsabilité des homicides tout au long de la procédure judiciaire. Une troisième personne, la compagne de Radwan Elmi-Galib, est quant à elle inculpée de fraude informatique pour s’être servi des cartes bancaires dérobées sur les lieux du crime afin de retirer de l’argent. Le procès devrait permettre d’en savoir davantage sur les circonstances dans lesquelles les faits se sont déroulés.