Luxembourg Stéphane Thiry, le commandant de la zone de secours, revient sur les faits de mardi soir

Mardi, vers 21 h, une fuite de gaz a été détectée, à hauteur du numéro 70 de la rue de Neufchâteau, à Bastogne. Un engin de chantier, de l’entreprise Englebert, venait d’endommager une conduite de gaz importante.

Le bourgmestre, les pompiers du poste de Bastogne, la police de la zone centre Ardenne de même que les services d’Ores se sont rendus sur place. Le plan d’urgence communal a été déclenché.

Stéphane Thiry, le commandant de la zone de secours Luxembourg, revient sur cette intervention délicate. "La coordination des différents services s’est parfaitement déroulée", souligne-t-il. "Environ 150 personnes ont été évacuées rapidement et dans le calme. La plupart ont été accueillies à l’hôtel de ville. Toutes les personnes qui le nécessitaient ont été prises en charge et un accompagnement médical a été fourni à quelques personnes âgées. Aucune victime n’est à déplorer."

Quant au travail de sécurisation de la conduite, il a été effectué rapidement par l’équipe d’Ores. "Le gazier a fait un travail formidable", poursuit le commandant de zone. "À 23 h 15, tout était rentré dans l’ordre et le plan d’urgence communal a pu être levé. Les gens sont rentrés progressivement chez eux."

Quant à la cause de la fuite de gaz, il rappelle que si l’entreprise a reçu le plan des impétrants, avant d’entamer les travaux de voirie, elle n’est pas à l’abri d’une erreur humaine, peut-être due à la fatigue. Mardi, le chantier se clôturait à 22 heures.

Des mesures à prendre afin d’éviter pareil incident ? "L’entreprise organise des réunions de chantier et met en place des mesures de sécurité. Je ne vois pas quelles autres mesures supplémentaires pourraient être prises", conclut-il.

N.L.