Luxembourg Le conseiller de l’opposition a créé la surprise en remplaçant le bourgmestre de Gouvy sur RTLPlay

L’affaire fait grand bruit dans la commune de Gouvy. Les habitants se demandent pourquoi André Hubert, ancien bourgmestre et conseiller de l’opposition, a remplacé Claude Leruse dans l’émission Les 48 heures des bourgmestres diffusée sur le site web rtlplay.be depuis lundi à 13 h 15.

Le bourgmestre de Gouvy est tombé des nues quand il a appris que sa commune était représentée, en direct, mardi à 9 h 04 par le mandataire de la minorité. " J’ai été contacté par téléphone par RTL pour participer à l’émission , explique Claude Leruse (PS). Surpris de ne recevoir ni courrier ni courriel avec des informations précises sur le contenu de cette émission et le règlement, j’ai décliné l’invitation. Le journaliste ne m’a pas informé qu’il donnerait, dans ce cas, la parole à un représentant de l’opposition. "

André Hubert (CDH) souligne, de son côté, que le règlement lui a été transmis par courriel et qu’il a été heureux de pouvoir s’exprimer à la place du bourgmestre. " J’ai été choisi, parmi les mandataires de l’opposition, parce que j’ai fait le meilleur score, avec les votes en case de tête, sur la liste OSE aux élections communales de 2012 ", précise-t-il.

En cours de législature , l’ancien bourgmestre a, on le sait, pris ses distances avec sa colistière Véronique Léonard (CDH) laquelle conduira la liste Horizon neuf (9) le 14 octobre prochain.

Quant à savoir s’il sera candidat, il répond par l’affirmative. " Actuellement, je suis le seul candidat de la liste qui s’appellera probablement Action Gouvy, comme la page Facebook créée pour lancer l’appel aux citoyens, poursuit-il. Si d’ici la clôture des listes, à la mi-septembre, personne ne présente sa candidature, je partirai seul. "

André Hubert ajoute qu’il fait partie d’un groupe de réflexion qui a pris l’initiative de créer une plate-forme afin de permettre aux habitants de Gouvy de faire connaître leurs idées et projets très concrets pour leur commune. "Notre monde connaît des changements fondamentaux que nous devons accompagner , conclut-il. Notre but est de réunir des personnes sur base de leurs projets plutôt que sur une idéologie. J’invite les personnes intéressées par ce nouveau mode de fonctionnement à nous rejoindre. "