Luxembourg Selon Jean-Pierre Lutgen, après l’obligation de retirer l’écran LED, l’acharnement continue

En janvier dernier, Jean-Pierre Lutgen retirait l’écran LED qui ornait la façade d’Ice-Watch, place Mac Auliffe, à la demande du parquet général de Liège. Un retrait accompagné d’un coup de gueule sur les réseaux sociaux car il estimait qu’il était le seul à devoir respecter ce règlement communal sur mesure.

À présent, il s’insurge, de la même manière contre l’interdiction de stationner sur le parking situé à côté de ses locaux. Il parle d’acharnement à son encontre. "En février 2013, le collège communal de Bastogne a refusé de nous octroyer le permis d’urbanisme", rappelle-t-il. "Les services urbanistiques de la Région wallonne nous obligent à ne plus utiliser cette zone comme parking mais bien comme zone de reconstruction future. Dans l’attente de la reconstruction, les véhicules y sont donc en infraction."

Le CEO d’Ice-Watch vient d’être rappelé à l’ordre par le parquet général de Liège. Il a, dès lors, décidé de placer un panneau, à l’entrée de sa propriété, pour informer les automobilistes que les véhicules en stationnement seront immédiatement enlevés et que des poursuites seront engagées envers les contrevenants.

"Je veux éviter les poursuites judiciaires", commente-t-il. "En effet, si j’autorise le stationnement à cet endroit, je risque d’être inculpé pour non respect des prescriptions urbanistiques. Toutes ces tracasseries sont consécutives au refus du premier permis d’urbanisme."

La procédure relative au deuxième permis est toujours en cours et il espère reconstruire, c’est-à-dire refermer la place, comme demandé par l’urbanisme, endéans les deux ans et demi.

En attendant , l’aménagement de la maison Chiwy et de ses abords se poursuit. Dès que le parking sera terminé, il sera mis à la disposition des employés et des visiteurs d’Ice-Watch.

Nadia Lallemant