Luxembourg Jean-Luc Arendt coupe court aux rumeurs mais les difficultés de le pérenniser sont bien réelles

Après l’annonce du rachat par Marc Coucke de deux clubs de golf à Durbuy, les rumeurs vont bon train. Selon certains, l’homme d’affaires aurait jeté son dévolu sur le Labyrinthe géré par l’ASBL Labytourisme. Il aurait racheté le concept et projetterait de le développer, l’an prochain, dans le hameau de Rome, à proximité d’Adventure Valley.

"Des rumeurs circulent actuellement à Durbuy", confirme le bourgmestre Philippe Bontemps. "Elles portent sur le Labyrinthe mais aussi sur l’hôtel Le Vieux Pont. En ce qui concerne le rachat de l’hôtel par Marc Coucke, c’est tout à fait faux. Quant au Labyrinthe, il est exact que les gestionnaires éprouvent des difficultés à le pérenniser sur le site actuel à Barvaux. L’homme d’affaires a eu vent de ces difficultés et s’est manifesté pour qu’il reste dans la commune de Durbuy. Il ne souhaite pas en effet qu’une attraction touristique qui attire des dizaines de milliers de visiteurs soit délocalisée."

De son côté, Jean-Luc Arendt, administrateur de l’ASBL Labytourisme, est formel : "Marc Coucke n’a pas racheté le concept du Labyrinthe !"

Cela dit, il confirme qu’il est en négociation avec le propriétaire du champ de maïs afin de trouver une solution pour l’an prochain. "La principale pierre d’achoppement c’est le changement de mode de culture", explique-t-il. "Le propriétaire veut se lancer dans l’agriculture biologique. Ce passage au bio implique l’utilisation de techniques spéciales pour le désherbage. Le concept ne sera pas modifié mais le dessin devra être adapté."

Sinon, tout se passe bien depuis l’ouverture, le 7 juillet dernier, avec un petit bémol. "La hauteur du maïs a, dès le début, été exceptionnelle. La thématique centrée sur l’histoire de Tarzan plaît énormément au public. Nous connaissons actuellement une belle affluence après une légère baisse de la fréquentation pendant la canicule. Les fortes chaleurs ont entraîné une diminution du nombre d’entrées."

Le Labyrinthe reste accessible jusqu’au 7 octobre.