Luxembourg Les récents événements survenus à Liège l’ont interpellé

Quels sont les risques de voir davantage de personnes se radicaliser en prison ? Ils sont importants, selon lui… Le sujet n’est pas neuf mais il ressort suite aux malheureuses circonstances survenues à Liège mardi.

"Si j’ai l’impression qu’on risque d’avoir en rue plus de personnes qui se sont radicalisées en prison ? On peut le penser si on ne donne pas plus de moyens financiers aux prisons. Je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir un futur kamikaze devant moi, mais je vois de plus en plus souvent des détenus qui sont vraiment épuisés par le système carcéral. Ces gens veulent de l’aide et s’ils ne l’obtiennent pas, les risques de déviance sont plus élevés. C’est ça qui est inquiétant et interpellant", commente Dimitri de Coster. Il pointe notamment du doigt le fait que les détenus n’ont plus accès aux activités à Arlon. La faute au budget… raboté !

Il cite deux exemples frappants : "Tous les gens en prison ne sont pas des tueurs ou assassins. Ces détenus doivent retrouver certaines valeurs et peuvent en ce sens participer à certaines activités pour mieux se réinsérer. Le problème ? Je sais que les activités liées à l’art plastique ont été un peu rabotées. Une question de budget. Et une formation pour passer le permis de conduire avait été demandée par les détenus eux-mêmes. La demande a été balayée, faute de moyens."

Un autre axe d’amélioration peut être le suivi psychologique. Selon lui, les experts ne prennent pas toujours en compte tous les paramètres avant de décider (ou pas) de la sortie autorisée d’un détenu. "Pour laisser sortir les détenus, j’ai parfois l’impression qu’ils attendent une confession de la personne avant de leur donner une permission. C’est un jeu dangereux. Car culpabiliser davantage les personnes qui sont déjà en train de payer pour des fautes commises dans le passé n’est pas de nature à leur redonner la confiance. Il y a des choses à revoir dans cette façon de faire."

L’avocat estime aussi que les conditions de vie à la prison d’Arlon ne sont pas les pires dans le royaume et que la direction/le personnel sont à l’écoute. Et c’est plutôt une bonne chose car on évite les tensions.

L.T.