Luxembourg

La Foire de Libramont, grand-messe annuelle du monde agricole belge, ouvrira ses portes ce vendredi, pour une durée exceptionnelle de cinq jours, alors que tous les agriculteurs scrutent le ciel dans l'attente de la pluie. 

Le regard ne peut y échapper, entre le ballet des camions et des tracteurs, le brouhaha des hommes et des bêtes, et le réglage des ultimes préparatifs, les pâtures aux herbes roussies qui bordent le champ de foire masquent difficilement leur stress hydrique. Un soleil de plomb pèse sur Libramont.

La sécheresse qui sévit sur la Belgique et l'Europe depuis des semaines, rappelant à d'aucuns l'été 1976 et poussant les agriculteurs à puiser, déjà, dans leur stock de l'hiver, sera assurément l'un des principaux sujets de conversation des plus de 210.000 visiteurs attendus lors des quatre jours de la Foire. Auxquels s'ajoute cette année, comme tous les quatre ans, une "journée internationale de l'herbe", le mardi 31 juillet à Bras (Libramont).

Le thème retenu cette année par les organisateurs de la Foire ("Qui nourrira nos villes demain? ") fera la part belle au concept, très en vogue, d'agriculture urbaine. Mais il ne s'agit pas d'opposer les différents types d'agriculture, bien au contraire, insiste-t-on du côté de la Foire de Libramont. "Il n'existe pas plusieurs agriculteurs mais une seule agriculture. Un agriculteur urbain est avant tout un agriculteur, c'est-à-dire un expert du vivant", souligne son président, Jean-François Piérard.

Pour la première fois, la Région de Bruxelles-Capitale participera à Libramont et profitera de l'occasion pour mettre en avant des producteurs locaux et sa stratégie "Good Food". Celle-ci vise notamment à atteindre une autonomie de 30% en fruits et légumes à l'horizon 2035 dans la Région bruxelloise.

L'évènement ardennais, toujours très prisé des responsables politiques, restera cette année le théâtre de divers rendez-vous devenus incontournables, comme le Mécanic show, les concours de race bovine, et notamment de "Blanc bleu belge", ou le concours consacré au cheval de trait ardennais, à l'origine en 1926 de la Foire de Libramont.

Quelque 250 évènements de tous types (conférences, débats, spectacles, ...) figurent au programme de cette 84e édition. Six pôles et parcours (famille, innovation, bio...) permettront aux visiteurs de thématiser leur visite. Pour les familles et les plus petits, la "ferme enchantée", qui permet d'approcher au plus près les animaux de la ferme, reviendra à Libramont après un franc succès l'an passé.

Plus de 800 exposants, dont 25% proviennent de l'étranger, sont attendus sur le site d'exposition, qui couvre une superficie totale de 60 hectares en plein coeur de l'Ardenne.