Luxembourg

Durant la nuit de jeudi à vendredi, la police de Mariemont et trois refuges dont le Rêve d'Aby à Gembloux sont descendus dans une prairie située à la rue des Frères Sterck à Piéton (Chapelle). 

S'y trouvaient, en effet, de nombreux moutons morts et une trentaine dans un sale état. "C'était incroyable, un véritable charnier. Certains vivants ne tenaient même plus sur leurs pattes. Nous avons su qu'il y en avait 27 décédés car la police a dû compter les crânes", explique Sophie Locatelli, présidente du refue le Rêve d'Aby. "Heureusement, la loi a changé voici quelques semaines. Désormais, la police peut effectuer des saisies. On ne doit plus passer par le bien-être animal avec qui ça prenait beaucoup plus de temps. Si cela n'avait pas été le cas, je pense que nous en aurions sauvé beaucoup moins"

Trois refuges avaient donc fait le déplacement "Il était impossible d'accueillir trente moutons dans un seul", poursuit Sophie Locatelli.

"Il s'agit sans conteste d'un cas de négligence qui date. Le propriétaire des animaux était en vacances. Il avait chargé une voisine de s'en occuper. Mais celle-ci affirme qu'ils sont peu à être décédés durant la période où elle avait été chargée d'y veiller"

Le propriétaire des animaux risque de ne plus pouvoir en posséder et une amende pouvant aller jusqu'à 10.000 euros. 

© DR
© DR