Luxembourg Les libéraux veulent revenir aux affaires pour cette législature de transition avant la réforme

Le MR Luxembourg vient de présenter les cinq candidats têtes de liste qui brigueront les suffrages aux élections provinciales du 14 octobre prochain. Il mise sur cinq mandataires provinciaux et communaux expérimentés.

Dans l’arrondissement de Neufchâteau, Anne Laffut, bourgmestre de Libin, cheffe de groupe provincial, a été choisie. Elle repart avec "la volonté d’être proche des gens et l’envie de relever de nouveaux défis."

Dans l’arrondissement de Bastogne, Jacques Aubry, conseiller communal à Bertogne, vétérinaire, sera en tête. Défenseur de l’agriculture, il est, lui aussi, "attentif aux problèmes des gens".

En tête dans l’arrondissement de Marche, Michel Jacquet, bourgmestre d’Érezée, notaire à Marche, président du collège et du conseil de police Famenne Ardenne. Il se dit particulièrement attentif aux problèmes liés à la sécurité, à la ruralité, au développement économique concerté, à la fiscalité et à la santé.

Enfin, têtes de liste respectivement dans les arrondissements de Virton et d’Arlon, l’avocat et échevin de Virton, Vincent Wauthoz, cheville ouvrière du projet Vivalia 2025, et Xavier Kroell, conseiller communal à Arlon, lequel entend notamment relever le challenge de la mobilité transfrontalière.

Quant aux six autres conseillers provinciaux MR, élus en 2012, ils repartent, à l’exception de Marie Desse de Sainte-Ode et de Marie-Claude Weber d’Aubange. "Nous n’avons pas défini d’objectif en termes de sièges mais nous visons clairement, après deux mandatures, le retour dans l’exécutif", affirme Benoît Piedboeuf, le président du MR Luxembourg. "Cette législature sera, en effet, une période de transition puisque l’institution provinciale est appelée à évoluer dans le cadre de la réforme voulue par le gouvernement wallon. Nous souhaitons être associés aux décisions."

Sur les cinq listes MR pour les élections provinciales, en Luxembourg, trois sont déjà en ordre de marche.

N.L.