Luxembourg Ghislain G., inculpé de 4 incendies volontaires, comparaît ce mardi en chambre du conseil.

L’enquête sur le pyromane de Gouvy a été rondement menée. Le surlendemain des faits, commis le mardi 7 août en début d’après-midi dans deux champs et deux hangars, à Cherain et Brisy, un suspect était intercepté.

Des photos prises par des touristes hollandais, à proximité du hangar de Brisy, ont permis de remonter jusqu’à l’auteur présumé des quatre incendies criminels. Alertés par les agissements suspects d’un homme âgé d’une cinquantaine d’années - il a quitté l’endroit en voiture alors que de la fumée s’échappait du hangar -, ils ont photographié son visage et la plaque d’immatriculation de sa voiture.

La voiture, une Toyota, en fait, ne lui appartenait pas. Il s’agissait d’un véhicule de remplacement, fourni par un garage de la région, en attendant que sa voiture, accidentée une semaine auparavant, soit réparée.

Le suspect , Ghislain G, a été agriculteur à Sterpigny pendant une trentaine d’années. Il y a deux ans, il a vendu tous ses biens pour acheter une maison à Virton où il s’est établi avec son épouse et leurs deux enfants. "Ghislain est quelqu’un d’imprévisible", commente un villageois. "Il n’était pas bien vu des agriculteurs de Gouvy car il lui arrivait de chaparder des ballots de foin à ses collègues lorsqu’il effectuait chez eux des travaux agricoles. Son geste s’explique, sans doute, par un coup de folie." D’autres, en revanche, sont tombés des nues quand ils ont appris qu’il avait été arrêté.

Placé sous mandat d’arrêt, Ghislain G. est inculpé d’incendies volontaires mais il nie les faits qui lui sont reprochés. Il aurait accusé un parent d’avoir mis le feu. Le quinquagénaire comparaît ce mardi devant la chambre du conseil à Marche-en-Famenne.

N.L.