Luxembourg Selon Benoît Dominique, la saga Lutgen nuit au débat d’idées. Tête de liste, il propose une alternative

"La saga des frères Lutgen perturbe les habitants de Bastogne et nuit au débat d’idées. Les élections communales ne doivent pas se résumer à un affrontement spectaculaire entre deux frères. Les électeurs méritent plus d’attention, plus d’égard et plus de respect. Nous voulons leur proposer une alternative !"

Benoît Dominique, mandataire communal du groupe de la minorité @venir, sera bien candidat aux élections communales du 14 octobre. Il ne figurera pas, comme les rumeurs le laissent entendre, sur la liste du Parti populaire mais conduira sa propre liste baptisée Alternative (s).

"En qualité de conseiller communal sortant, j’ai de nombreux contacts avec les Bastognards", souligne-t-il. "Ils en ont assez de la politique spectacle et attendent que les candidats réfléchissent à des projets pour améliorer leur quotidien. Au sein du groupe Alternative(s), nous travaillons dans la sérénité et le calme avec en ligne de mire le bien commun."

Approché par le Parti populaire, notamment par Mischaël Modrikamen il a décliné la proposition. "Je suis un libéral social et un démocrate", affirme-t-il. "Les représentants de ce parti n’ont pas la même notion de la démocratie et des valeurs qui y sont liées. Je me méfie du populisme, d’une part, parce qu’il conduit à la violence, d’autre part, car il creuse encore davantage le fossé entre les politiques et les citoyens."

Benoît Dominique entend donner davantage de visibilité aux villages. Élu sur la liste de Philippe Collard en 2000, avec 1.225 voix, il n’avait pas siégé à l’époque car il était secrétaire communal. En 2012, il s’était présenté sur la liste à tendance libérale emmenée par Isabelle Leclercq. La liste Alternative(s) comptera sept ou neuf candidats.

Nadia Lallemant