Luxembourg Des nouvelles analyses sont en cours. Les résultats devraient être communiqués ce vendredi

La situation n’est toujours pas rétablie à Libramont. L’avis de non potabilité de l’eau, diffusé le 15 mai dernier, n’a pas encore pu être levé. Les entités de Neuvillers, Recogne, Lamouline et Saint-Pierre, ne sont pas concernées.

"L’eau d’un seul captage, situé en forêt, a été contaminée à cause du passage de sangliers à proximité", rappelle le bourgmestre Paul Jérouville. "A la suite d’un gros orage, de la terre souillée a été mélangée à l’eau. Les analyses ont révélé la présence d’Escherichia Coli."

Le bourgmestre précise que cette pollution n’est pas très grave dans la mesure où il suffit de faire bouillir l’eau pendant cinq minutes pour tuer cette bactérie intestinale. Reste que toutes les mesures sont prises pour rétablir la situation. "L’eau a été traitée au chlore", poursuit-il. "De nouveaux prélèvements ont été effectués ce mardi. Les analyses ont été confiées à un laboratoire assermenté. Cela dit, il faut attendre 48 heures avant d’avoir les résultats. Nous espérons lever l’avis de non potabilité, vendredi matin."

En ce qui concerne la protection des captages, réclamée notamment par des mandataires de la minorité, Paul Jérouville indique que la procédure est en cours mais que l’AIVE et la SPGE tardent à donner leur feu vert.

"Ce captage en forêt pourrait être protégé aisément. Le site doit simplement être clôturé pour éviter que des animaux n’y pénètrent. Le dossier est ficelé depuis longtemps."

Quant à la distribution de berlingots d’eau, à la maison communale, elle a, dit-il, été stoppée en raison du comportement incivique de certains. Des citoyens n’ont, en effet, pas hésité à venir se servir plusieurs fois et le stock a rapidement été épuisé.

N.L.