Luxembourg La minorité "7 avec vous" revient sur l’extension du vestiaire de Harre

Le torchon brûle entre la majorité et la minorité à Manhay. Au récent conseil communal, Marc Generet, chef de file de 7 avec vous, a remis sur la table le dossier controversé de l’extension des vestiaires pour filles au terrain de football de Harre.

On se souvient qu’à la suite de l’intervention de ce groupe, le bourgmestre, Pascal Daulne, avait consulté le permis de bâtir et constaté qu’il était périmé alors qu’il était persuadé qu’il était toujours valide, d’autres travaux ayant été réalisés auparavant.

Il avait, par conséquent, fait arrêter le chantier. La minorité s’était offusquée d’être accusée par les responsables du club de foot de leur mettre des bâtons dans les roues. Cette fois, c’est l’avance de trésorerie de 7.000 €, à verser au club Espoirs féminins Aisne , lequel va s’associer au club de Harre, qui est dans le collimateur de 7 avec vous .

"Dans la synthèse du conseil communal, le collège proposait d’approuver cette avance de trésorerie vu l’avis favorable de la directrice financière", a relevé Marc Generet. "Le lendemain du conseil, nous avons reçu le projet de délibération. Nous avons été surpris d’y lire que la directrice financière indiquait que, pour diverses raisons, elle ne pouvait remettre un avis favorable à ce stade."

Le bourgmestre a rétorqué qu’une erreur s’était glissée dans le projet de délibération et que le texte avait, depuis, été modifié. "Cette dépense a bien été inscrite en modification budgétaire", a précisé Pascal Daulne. "L’avance de trésorerie a été faite dans la légalité. La directrice financière ne savait pas si le bâtiment était communal ou pas. Le cas échéant, nous n’aurions pas pu avancer cet argent. Or, le club de foot a un droit réel sur le stade puisqu’il a été mis à sa disposition dans le cadre d’un bail emphytéotique."

Selon le bourgmestre, ces attaques répétées de la minorité ne sont rien d’autres que des manœuvres préélectorales.