Luxembourg

L’ancienne échevine, élue sur la liste l’Essentiel, invoque des raisons personnelles et professionnelles.

Nathalie Borlon a décidé de quitter la scène politique. Elle ne siégera pas dans la minorité à Houffalize. Lors de l’installation du conseil communal, lundi, elle était excusée. « J’ai décidé d’arrêter la politique pour des raisons personnelles et professionnelles », explique-t-elle. « Je n’appréhendais pas de rejoindre les bancs de l’opposition. Je continuerai à apporter mon soutien au groupe avec lequel j’ai fait campagne. » 

On se souvient qu’en fin de législature, alors qu’elle occupait les fonctions d’échevin, elle avait annoncé qu’elle se présenterait aux élections, non pas avec son groupe « Gestion et Service », mais avec des mandataires de l’Essentiel, la minorité sortante. Quelques semaines plus tard, elle remettait son écharpe scabinale. Tête de liste de l’Essentiel, Claude Philippart, indique, pour sa part, qu’il comprend le choix de sa colistière. 

«Nathalie était très bien intégrée au sein de notre groupe, nous regrettons son départ mais nous respectons son choix. La première suppléante, Anne-Catherine Noirhomme siège au conseil de l’aide sociale. C’est le deuxième suppléant, Frédéric Mathurin, qui entrera au conseil communal. »