Luxembourg Les élus vont introduire une action en justice pour annuler le permis de bâtir

Le projet de parc éolien à Watrange, à cheval sur les communes grand-ducales du Lac de la Haute Sûre et de Winseler, qui prévoit la construction de cinq éoliennes dont quatre seraient implantées à proximité de la commune de Bastogne, suscite une levée de boucliers, côté belge.

Au récent conseil communal de Bastogne, les mandataires ont décidé, à l’unanimité, d’introduire une action en justice.

Le bourgmestre Benoît Lutgen a précisé que cette action vise à contrer le permis de bâtir déjà octroyé à la société Soler (Société luxembourgeoise des énergies renouvelables), pour la construction de quatre éoliennes dans la commune du Lac de la Haute Sûre et ce, devant toute juridiction compétente de l’ordre judiciaire et/ou administratif.

Dans le village belge de Lutremange, deux maisons sont, en effet, situées à moins de 850 mètres du futur parc éolien.

Le collège communal redoute les nuisances sonores et visuelles. Il refuse que les habitants soient impactés par le bruit et les effets stroboscopiques comme à Bourcy.

Toujours au rayon énergies renouvelables, les mandataires ont décidé d’interjeter appel du jugement rendu le 6 avril 2016 par le tribunal de première instance du Luxembourg, division Arlon, dans le dossier relatif à la taxe sur les mâts d’éoliennes, pour l’exercice 2013.

Ce jugement a, en effet, annulé la taxe communale sur ces mâts enrôlée au nom de la SA Aspiravi, pour un montant de 12.500 euros. Les autorités communales de Bastogne rappellent ainsi leur volonté de protéger les habitants des nuisances générées par les parcs éoliens.

Nadia Lallemant