Luxembourg C’est ce que devra trouver l’expert désigné pour enquêter sur cet accident très violent

À la suite du décès accidentel d’un ouvrier polonais, dans l’enceinte de l’entreprise IBV (Industrie du Bois Vielsalm), une enquête a été ouverte. L’auditorat du travail a désigné un expert. Il se rendra sur place, ce lundi, afin de tenter de déterminer les causes de cet accident du travail.

Une cellule d’assistance psychosociale a été mise en place pour soutenir le personnel très marqué par cette mort violente. Il était entre 15 h 30 et 16 h, vendredi, quand le drame s’est produit. Mateusz, un ouvrier polonais de 26 ans, qui travaillait pour une firme extérieure à IBV, a été happé par une machine alors qu’il effectuait des travaux de maintenance et d’entretien du tapis transporteur de sciure dans le département pellets.

"Son bras a été coincé dans la machine", explique le commissaire Pasmans de la zone de police Famenne Ardenne. "Il n’a pas réussi à se dégager et a été aspiré par l’engrenage. Ses collègues ont assisté, impuissants, à la scène. Ils n’ont pas réussi à couper le moteur. La machine est sous scellés." Les secours arrivés rapidement sur les lieux ont tenté de réanimer l’ouvrier, en vain.

Le bourgmestre de Vielsalm, Elie Deblire, s’est rendu sur place afin de soutenir les pompiers qui ont dégagé "avec un grand courage" le corps coincé dans la machine. Le commissaire Pasmans précise que peu de monde connaissait la victime. "Nous avons dû prendre son portefeuille pour l’identifier", précise-t-il. "J’ai contacté le ministère des Affaires étrangères pour obtenir le numéro de téléphone de l’ambassade de Pologne mais le numéro de GSM n’était plus attribué. Par la suite, j’ai appris que l’employeur avait directement contacté ses proches. Ils ont envoyé un service de pompes funèbres pour rapatrier le corps en Pologne."

Cet accident mortel n’est pas le premier chez IBV. On se souvient qu’en octobre 2009, Jean-Pierre Evrard, 43 ans, un ouvrier qui venait d’effectuer des travaux d’éclairage en hauteur, avait trouvé la mort en chutant d’une nacelle élévatrice dans une zone de stockage du bois.

Nadia Lallemant