Luxembourg Les derniers relevés font état d’un taux largement inférieur à la norme tolérée

La semaine dernière, l’Avenir du Luxembourg évoquait les taux anormalement élevés de radon détectés dans les caves de l’école communale d’Arville, près de Saint-Hubert. Des mesures réalisées durant l’hiver, et dont les résultats ont été communiqués à la Ville en avril, avaient révélé une concentration de l’ordre de 1.126Bq/m³, bien au-delà des 300Bq/m³ tolérés par l’Europe.

"Ces taux anormalement élevés ont été enregistrés entre le 6 décembre et le 8 mars, une période où, compte tenu des températures extérieures et des vacances scolaires, il y a sans doute moins d’aération", souligne Jean-Luc Henneaux, bourgmestre de Saint-Hubert.

De nouvelles mesures ont été réalisées mardi matin dans les locaux concernés. "De toute évidence, une bonne aération a permis de solutionner le problème, se réjouit le bourgmestre. Le taux mesuré de radon dans la classe située dans les caves est de 60Bq/m³, tandis qu’au niveau de l’accueil extrascolaire, le taux est de 80Bq/m³. Nous demandons bien entendu au personnel enseignant et d’entretien de continuer à aérer les locaux plusieurs fois par jour. Le renouvellement maximum de l’air est d’ailleurs une mesure d’hygiène conseillée de manière générale pour les classes. Comme partout ailleurs. Nous allons également placer dans les prochains jours un extracteur chargé d’évacuer le radon qui serait présent sous la dalle du bâtiment. Un appareil de mesure devrait nous être prêté par la Province de Luxembourg dans les prochains jours afin de procéder à un suivi régulier du résultat des mesures mises en œuvre."

D’importantes concentrations en radon avaient été détectées à d’autres endroits de la commune également, dont le hall des ouvriers, où le taux atteignait les 912Bq/m³ et l’école de Vesqueville, où le taux dépassait de 19Bq/m³ le seuil toléré. "Les mesures effectuées mardi matin au niveau du hall des ouvriers indiquent un taux de 80Bq/m³, largement inférieur aux normes européennes, poursuit le bourgmestre. Là également, nous allons procéder au placement d’un extracteur afin d’optimaliser les mesures prises. Quant à l’école de Vesqueville, on est de toute façon en train de la transformer."

N.P.