Luxembourg Ça a tellement bien marché l’an dernier que les artistes se bousculent pour en être et d’autres communes veulent la copier

Statues en Marche fera son grand retour les 21 et 22 juillet à Marche. Fort d’un succès retentissant en 2017 - plus de 30.000 visiteurs en deux jours - le plus grand rassemblement de statues vivantes d’Europe s’est taillé une solide réputation auprès des professionnels.

"L’année dernière, il fallait se battre pour mobiliser des artistes parfois méfiants et qui ne connaissaient rien de la Belgique ni de Marche", se souvient Cédric Monnoyé, directeur de l’ASBM C’est tout com, qui organise les festivités sous l’égide de la Ville et du ministre du Tourisme René Collin.

"Cette année, c’est l’inverse : il a fallu faire un choix parmi plus de 200 candidatures. Les artistes venus l’an dernier sont devenus de véritables ambassadeurs de l’événement à leur retour. Tant et si bien que Statues en Marche est aujourd’hui clairement situé sur la carte."

Une réussite qui suscite d’ailleurs quelques convoitises. "Nous recevons des demandes d’autres communes wallonnes qui souhaitent obtenir l’événement. J’ai dû leur expliquer qu’il s’agissait d’une manifestation cousue main pour Marche et que la transposer ailleurs ne marcherait pas. La réussite d’un tel événement repose sur le mariage entre une ville dotée d’un véritable bijou patrimonial, des artistes, mais aussi des bénévoles."

Lesquels sont plus de 250 à avoir répondu présent en 2018. "L’ambition était de proposer un événement qui puisse placer Marche sur la carte de l’événementiel à l’échelle internationale", souligne René Collin. "En définitive, la première édition fut l’un des événements majeurs de l’année touristique en 2017."

La deuxième mouture reprendra les ingrédients qui ont fait le succès de la première : une centaine d’artistes professionnels venus de toute l’Europe, postés le long d’un parcours explorant les coins et recoins de l’intra-muros marchois. Infos sur statuesenmarche.070.be.