Luxembourg

Jean-Pierre Lutgen sera donc bel et bien tête de liste de Citoyens positifs (cartel MR, PS, Ecolo, Défi) contre la liste du bourgmestre CDH Benoît Lutgen, président de son parti et frère du challenger, le 14 octobre prochain à Bastogne.

Contacté, le père des deux rivaux dit vouloir "garder le silence pour ne pas remettre de l'huile sur le feu". "C'est un mutisme calculé", déclare-t-il. "Je suis très embarrassé...".

Et l'ancien ministre PSC de nous renvoyer vers les propos qu'il avait confiés à La Libre l'été dernier : "Ecoutez, vous comprenez que cela me turlupine. Jean-Pierre est tout simplement génial dans ce qu’il fait. C’est extraordinaire. Monter une telle société (NdlR : Jean-Pierre Lutgen est le fondateur et CEO de la marque de montres Ice-Watch) en dix ans, c’est formidable. Il a eu le flair au moment opportun. Avec son frère, Benoît, je ne sais pas ce qui s’est passé. Je vous parle très franchement. Je-ne-sais-pas. Et si je le savais, je ne vous le dirais pas. Je leur ai dit une fois, mais pas deux : ‘Mettez-vous une fois autour de la table et réglez cela’. Ils ne m’ont pas répondu, ni l’un ni l’autre."

"Mon impression est que Jean-Pierre voudrait être le porteur du nom Lutgen. Politiquement, j’entends. Il est très énigmatique. Mais que les choses soient claires et cela, vous pouvez l’écrire : si Jean-Pierre se présente aux prochaines élections communales de 2018 sur une liste libérale, je mettrai les affiches de Benoît. Car ma philosophie, mes valeurs sont celles du CDH ! Point."

Pour mémoire, en 2003, ses deux fils, Jean-Pierre et Benoît, s’étaient déjà affrontés sur le terrain électoral... mais à l’échelon fédéral. Le premier avait participé au lancement - sans succès - d’un nouveau parti, le CDF (Chrétiens démocrates francophones). Le second roulait déjà pour le CDH.