Luxembourg La jeune Marchoise Margaux Maquet a réalisé un bon match face à Hélène Scholsen lors du début de la saison en N3 

Hélène Scholsen, la joueuse de Garisart, avait prévenu son club qu’elle serait disponible pour disputer l’une ou l’autre rencontre d’interclubs. Elle a tenu parole en faisant le déplacement à Marche pour le derby luxembourgeois en nationale 3.

En face d’elle, on retrouvait la jeune Margaux Maquet. Cette dernière a souhaité rester au club afin de retrouver la nationale 2 en fin de saison. Et si le succès de la joueuse de Garisart ne faisait pas de doute, la Hennuyère n’avait pas à rougir de sa prestation. "J’avais déjà eu l’occasion de jouer face à une ancienne joueuse du Top 600 mais là, c’était la toute première fois que j’affrontais une fille classée aux alentours de la 450e place mondiale", expliquait-elle. "Une telle rencontre permet d’apprendre beaucoup de choses. Tout d’abord, se situer par rapport à une joueuse de ce niveau. Ensuite, essayer de savoir ce qui est bon et moins bon dans son propre jeu. Idem au niveau du mental. De cette expérience, je vais donc retenir que j’ai été capable de l’accrocher sur de nombreux jeux mais que le mental doit suivre pour conclure. J’ai pris conscience des progrès que j’avais encore à faire mais aussi que certaines facettes de mon jeu avaient de la consistance. Et malgré la défaite, je conserve un point de vue positif de cette confrontation."

Le match nul, 3 à 3, de son équipe n’est pas une catastrophe en soi dans le tableau de marche de l’équipe mais il va falloir éviter de perdre d’autres points en chemin. "Quand on voit les compositions des autres équipes, on sait qu’on a toutes nos chances d’aller chercher la montée, mais on doit se méfier de tout le monde", enchaîne Margaux. "Ce samedi, on se déplace à Arlon et on pourrait voir le même scénario que face à Garisart si Déborah Kerfs est présente."

À noter dans cette rencontre, la belle prestation de Justin André (C15.1) qui a pris un set à Natalia Tejon y Hevia, classée B-15.