Luxembourg Philippe Gustin a été décoré par l'ambassadeur de France lundi soir

© Veronesi/Swijsen

Comment un petit gars de Hargimont (entité de Marche), expatrié depuis des dizaines d'années en Louisiane, a-t-il reçu les insignes de Chevalier dans l'ordre de la Légion d’Honneur lundi soir au palais provincial de Namur?

© Veronesi/Swijsen

Philippe Gustin, parti en Louisiane pour enseigner le français, a œuvré comme directeur du Codofil, le conseil pour le développement du français en Louisiane, puis comme directeur du centre international de Lafayette, avant de prendre sa retraite il y a peu. S'il a choisi Namur pour recevoir cette décoration prestigieuse, c'est pour être proche des siens. "Namur est ma ville d’adoption. Ma maman est en effet venue s’installer à La Plante après le décès de mon papa. Namur est donc devenu mon point de chute en Belgique, qu'il s'agisse du bord de Meuse où elle résidait ou de l'autre rive, du côté de la capitainerie de Jambes, où je résidais aussi lors de mes visites en Belgique."

© Veronesi/Swijsen

Car Philippe Gustin, s'il est en contact avec ses nombreux amis et relations chez nous, a fait sa vie là-bas comme on dit. Avec femme et enfants. La décoration qu'il a reçue lundi soir a été suivie d'un petit repas. L'occasion de retrouvailles familiales dans la bonne humeur sous un ciel radieux. Il rentrera d'ailleurs aux Etats-Unis ce samedi.

© Veronesi/Swijsen

Une dizaine de citoyens belges reçoivent chaque année la légion d’honneur de nos voisins hexagonaux. Philippe Gustin, s'il a été la cheville ouvrière de dizaines de jumelages entre des communes belges et louisianaises, a rendu bon nombre de services à des ressortissants français et à la France, raison pour laquelle il a été décoré Madame l'ambassadeur de France au palais provincial de Namur lors d'une cérémonie à la fois protocolaire et décontractée, à l'image de l'homme mis à l'honneur.

© Veronesi/Swijsen