Luxembourg

Le conseil communal s’est réuni cette semaine à Hotton. À l’ordre du jour figurait notamment la mise à sens unique de la rue des Vergers, situé à proximité de la maison communale. Un dispositif qui ne fait pas que des heureux, selon Philippe Courard. Le chef de file de l’opposition socialiste évoque le mécontentement de certains riverains. « La mise à sens unique n’a fait que dévier le trafic sur la Rue du Levant », souligne-t-il. « N’a-t-on pas déplacé le problème au lieu de le régler ? Cette situation me laisse perplexe. Je me demande s’il ne faudrait pas réaliser une évaluation. »

Une analyse rejetée par la majorité. « Les automobilistes qui veulent entrer dans Hotton ont le choix entre trois voies : la rue de la Scierie, la rue Haute et la rue du Levant. Je ne pense pas que celle-ci absorbe tout le trafic », note le bourgmestre Jacques Chaplier. Le passage à sens unique de la rue des Vergers, explique le mayeur, visait surtout à sécuriser le carrefour avec la rue des Écoles, à hauteur de l’animalerie. « Plusieurs accidents se sont produits à cet endroit au cours de ces dernières années. Heureusement, sans aucune gravité. Il n’empêche que le mur de la commune a dû être réparé à plusieurs reprises », constate Jacques Chaplier. « La présence de nombreux ainés depuis l’ouverture de la Résidence Service de Hotton ne fait qu’accentuer le problème. Nous avons obtenu l’accord de la police sur ce projet mené par le Service Technique provincial. »

La majorité a approuvé le point. La minorité a préféré s’abstenir. « Nous restons convaincus que cela ne solutionnera pas les problèmes de sécurité », estime le conseiller de l’opposition Thomas Degive. « Il devait y avoir d’autres solutions que celle-ci, qui va rejeter toute la circulation vers le pont. »