Luxembourg Angélique Poncelet est la nouvelle animatrice-directrice du centre culturel de Bastogne

Avant de relever ce défi, cette Houffaloise de 30 ans avait fait ses armes au centre culturel de Hotton durant une dizaine d’années. "J’avais envie de me rapprocher de mon domicile et de me fixer de nouveaux objectifs professionnels."

Au centre culturel de Bastogne, le poste de direction était vacant suite au départ de Pascal Pénichoux. "Je suis arrivée à un moment peu évident. Un important travail m’attendait au niveau du contrat programme. En parallèle, il fallait aussi bien gérer la fin de la saison en cours et préparer la suivante. Pascal avait déjà réalisé du beau boulot au niveau de l’image et du dynamisme du centre culturel. Je vais donc remettre du vent dans les voiles avec mon regard personnel. Au niveau de la saison 2018-2019, j’y apporte déjà ma touche personnelle mais en douceur."

Angélique Poncelet a apporté un vent nouveau au centre culturel. Un nouveau souffle qui se ressent aussi au niveau de son équipe. "C’est d’ailleurs une très chouette équipe qui m’a fort bien accueillie." Angélique Poncelet vient récemment de dévoiler le menu de la saison 2018-2019 intitulée De voyages en découvertes. "Nous proposons une aventure au travers des arts, des techniques artistiques, des spectacles, des ateliers, des stages… Il y aura de beaux voyages musicaux. Nous avons la chance de proposer un panel très large qui ira du folk au jazz en passant par le blues et la pop. Il y en aura pour les jeunes et les moins jeunes. Nous sommes ravis d’accueillir une tête d’affiche comme Michaël Jones. C’est assez sympa de recevoir à Bastogne ce genre de personne vu son parcours et aussi son accessibilité. Ce sera une chouette rencontre pour le public. Il proposera des reprises mais aussi des compositions personnelles puisqu’il a sorti six albums. C’est un artiste que l’on connaît surtout parce qu’il a accompagné d’autres chanteurs mais c’est surtout un vrai homme de show et de scène."

Parmi les priorités de la nouvelle directrice, il y a la jeunesse. "Je souhaite permettre aux plus jeunes de participer, voir des choses, expérimenter des choses. Apporter la culture aux jeunes dès leur plus jeune âge. Que la culture les attire, qu’elle les intéresse."

D.M.