Luxembourg Entre Aubange et Virton, les accidents se suivent et se ressemblent.

Les riverains ne les comptent même plus !

Le nombre d’accidents a explosé sur la RN88 depuis bientôt un an et demi. Il y a en encore eu un (sans blessé grave) vendredi. "Il ne se passe plus une semaine sans qu’on entende la sirène de l’ambulance ou des pompiers sur ce tronçon. Plus particulièrement à hauteur de l’axe Musson/Signeulx. C’est déjà le sixième cas en deux semaines. Fort heureusement, ce sont souvent des dégâts matériels plutôt que corporels", relate un habitant de la rue Jean Laurent qui a lui-même été impliqué dans un accident la semaine dernière.

Les riverains sont excédés et craignent pour leur vie. Ces dernières années, des aménagements ont été effectués pour sécuriser l’endroit : îlots directionnels, feux de signalisation, ralentisseurs, etc. Rien n’y fait. "La vitesse reste la principale cause. Le trafic est dense à certains moments de la journée. Même la nuit, on constate que les accidents sont nombreux. Bref, les automobilistes ont un comportement dangereux et on ne peut éviter les accidents", explique Daniel Guebels.

Fataliste mais pas inactif, l’échevin de la Mobilité rappelle que cette route appartient à la Région wallonne. C’est donc le MET qui peut éventuellement réaliser d’autres aménagements pour sécuriser les lieux. "Oui, mais que peut-on encore faire pour sécuriser les lieux d’un point de vue infrastructure ? À Signeulx, on a instauré une zone 50 km/h que l’on va prolonger. On a déjà fait pas mal de choses au niveau de la voirie, en mettant des plots, des îlots… Ça ne change pas. Il ne reste donc plus que la solution répressive pour limiter le phénomène. Les comportements doivent changer", dit-il.

C’est pourquoi la commune va acquérir 18 radars préventifs qui seront en grande partie disposés aux endroits accidentogènes et dans les villages jouxtant la RN88. "Il y a déjà un radar (voiture) qui sillonne la zone. La zone de police va bientôt recevoir un radar fixe. La commune paiera le boîtier. Avec ces aménagements et moyens mis en œuvre, j’espère que l’on parviendra à limiter la vitesse et les accidents", conclut-il.

L.T.