Mons-Centre

Les résultats des trois premiers jours de contrôles sont inquiétants

C’est ce vendredi 1er décembre que les zones de police locales ont débuté la traditionnelle campagne BOB. Si le rendez-vous est pris chaque année à la même période, force est de constater que les automobilistes sont encore extrêmement nombreux à prendre le volant après avoir consommé plus d’un verre.

Après seulement trois jours de contrôles, les premiers résultats enregistrés par la zone de police boraine sont en effet inquiétants. 352 véhicules ont été contrôlés et chaque conducteur a été soumis au contrôle d’alcool. 374 personnes ont été contrôlées (conducteurs et parfois passagers). 36 personnes conduisaient sous l’influence d’alcool ou de drogue. Au total, 11 permis de conduire ont été retenus pour trois heures, 12 pour une durée de 6 heures et 13 permis pour une durée de 15 jours.

Cinq véhicules ont en plus été immobilisés en raison du non-respect des conditions du permis de conduire, à savoir non-respect des conditions de la licence ou pas de permis de conduire. « La campagne ne fait que commencer et devrait s’achever fin janvier. Des contrôles sont donc bien entendu encore prévus », prévient la zone de police.

Cette dernière rappelle par ailleurs que l’objectif n’est pas « d’embêter le citoyen qui a bu un petit verre » mais de « garantir des routes sans danger. » Pour ce faire, la zone mise sur des contrôles, des contrôles et encore des contrôles. « Qu’ils soient fixes ou mobiles, nous veillons à ce que les conducteurs que nous croisons ne roulent pas sous influence », insiste la police. Des policiers spécialisés en matière de roulage et régulièrement formés à la législation en vigueur sont donc mobilisés, tandis que des outils à la pointe de la technologie, tels que éthylotest, éthylomètre et alcosensor, sont utilisés.