Mons-Centre Ce mercredi soir, un homme a traversé un passage à niveau au péril de sa vie.

Le trafic ferroviaire a été fortement perturbé ce mercredi soir entre La Louvière et Piéton. Près de 35 trains ont subi des retards, quatre ont même été totalement supprimés. Sans compter les trains de marchandise. "Au total, ce sont 400 minutes de retard qui ont été accumulées suite à cet incident", signale Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel. La faute à un individu qui a risqué sa vie en traversant le passage à niveau de Carnières alors qu'un train était en approche. 

Ce qui devait arriver arriva. Vers 18h35, l'homme a été heurté par ce train de la ligne 112. Par miracle, il n'a pas été fauché mortellement. L'individu aurait simplement été touché à l'épaule avant de tomber violemment sur le bas-côté. Il s'est ensuite immédiatement relevé pour prendre la fuite avant l'arrivée de la police. 

Durant près de 2 heures, la circulation des trains a donc été interrompue à cet endroit. La SNCB a même dû mettre en place un service de bus entre La Louvière-Sud et Piéton. La situation a pu être normalisée peu après 20 heures. "Ce stupide incident a donc créé plus d'1 heure et demi de problèmes", regrette Arnaud Reymann. "C'est un endroit où circulent 6 trains par heure."

Infrabel regrette de tels agissements qui auraient pu s'avérer bien plus graves. "La bêtise humaine a failli coûter la vie à une personne. Et honnêtement, une telle situation c'est du jamais vu. La personne a été touchée par le train et s'en sort avec seulement des blessures légères."

A l'heure actuelle, la police n'a pas encore retrouvé cette personne qui risque bien évidemment une amende très salée.