Mons-Centre

Les conseils d'administration du festival du Film d'Amour de Mons et du Plaza Art se réunissaient hier soir, présidés par Elio Di Rupo. 

Malgré l'accusation d'harcèlement dont fait l'objet André Ceutercick, patron du FIFA, les conseils d'administration ont décidé de le maintenir en poste.

Motif? Le manque d'éléments probants, selon le CA.

Une décision qui provoque l'effarement d'Ecolo et du MR. Charlotte De Jaer ( Ecolo) et Georges-Louis Bouchez ont décidé de faire appel à Alda Greoli (CDH), ministre de la culture, pour prendre les prendre les mesures qui s'imposent en matière d'audit et de gestion du personnel. " Nous sommes littéralement effarés par la légèreté des décisions des CA du Festival International du Film d'Amour (FIFA) et du Plaza Art au sujet de la gestion du personnel dans les deux institutions", écrivent-ils. " En conséquence, nous allons saisir le conseil communal mais aussi la Ministre de la culture afin qu'ils puissent se positionner de manière plus impartiale et transparente que n'ont pu le faire ces deux CA sur les mesures à prendre en matière d'audit et de gestion du personnel."

Voici le communiqué complet d'Ecolo et du MR.

Nous sommes littéralement effarés par la légèreté des décisions des CA du Festival International du Film d'Amour (FIFA) et du Plaza Art au sujet de la gestion du personnel dans les deux institutions.

Tout d'abord, il est question d'un organe indépendant qui s'occuperait d'un audit du personnel mais on ne précise ni l'identité de cet organe, ni l'autorité qui le sélectionnera et encore moins l'étendue de sa mission. Quels sont les membres du personnel qui seront concernés ?

Ensuite, Monsieur Ceuterick, malgré les révélations de la presse au sujet d'éventuelles pressions sur le personnel, reste en place ce qui ne permettra pas une analyse sereine et une parole libérée.

Enfin, le communique stipule un dossier de régularisation des APE qualifié de "d'ordinaire". Il est surprenant de considérer qu'une mauvaise utilisation de points APE puisse être considérée comme ordinaire.

Par ailleurs, nous sommes surpris du manque de transparence du CA dans sa composition et sa prise de décision. Nous demanderons par ailleurs des éclaircissements sur cette question.

En conséquence, nous allons saisir le conseil communal mais aussi la Ministre de la culture afin qu'ils puissent se positionner de manière plus impartiale et transparente que n'ont pu le faire ces deux CA sur les mesures à prendre en matière d'audit et de gestion du personnel.