Choc au sommet prévu à Ghlin

Kevin Centorame Publié le - Mis à jour le

Mons-Centre

Jamais le Grand Prix de Wallonie n’avait proposé un plateau si relevé

GHLIN L’histoire du Grand Prix de Wallonie, c’est celle d’une épreuve modeste devenue une référence mondiale en l’espace de 13 ans.

Pour s’en convaincre, l’évolution du prize money vaut tous les baromètres du monde. Dotée de 8.625 € en 2000, l’épreuve rapportera ce dimanche 12 août la bagatelle de 150.000 € aux différents chevaux, alors que le vainqueur se payant la plus grosse part du gâteau avec 75.000 € de gains.

Seule course de groupe 1 disputée en Belgique et inscrite dans le grand circuit européen depuis 2005, le GP de Wallonie prendra cette année une dimension supplémentaire.

Inimaginable en France, l’épreuve ghlinoise opposera, dimanche à 16 h 35, mâles et hongres (chevaux castrés) sur la même épreuve. C’est donc pour la toute première fois que Ready Cash, Commander Crowe et Rapide Lebel, les trois meilleurs chevaux européens, se retrouveront sur la même ligne de départ pour le plus grand plaisir des spécialistes, qui viendront du sud de la France, voire de plus loin encore, pour assister à cette course historique.

“C’est un événement inespéré”, se réjouit Achile Cassart, administrateur de l’hippodrome de Wallonie et président de la fédération des courses hippiques. “Notre piste a déjà été le théâtre de trois records de Belgique. Vu le plateau proposé cette année, il est presque certain que nous assisterons cette fois au record du Grand Prix. L’année dernière, Rapide Lebel s’était imposé avec 20 mètres d’avance mais Ready Cash et Commander Crowe n’étaient pas présents. C’est ce qui explique notre engouement.”

Rappelons également que l’hippodrome de Wallonie de Ghlin accueille tout au long de l’année des journées de courses hippiques qui sont retransmises en direct sur la chaîne “Equidia”.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner