Mons-Centre

De mercredi à samedi soir, 123 conducteurs contrôlés, sur 603, étaient positifs aux tests alcool ou drogue

Côté sécurité, les effectifs avaient évidemment été renforcés. Plus de 1000 policiers ont ainsi été mobilisés. Des contrôles de roulage ont également été menés aux abords du site, avec dans le viseur, la possession et la consommation de drogues et les conduites sous influence.

De mercredi, jour d’ouverture des portes, à samedi tard dans la nuit, les policiers de la zone boraine ont contrôlé 603 véhicules. « Pour nous, le bilan est malheureusement négatif puisque nous avons beaucoup de conducteurs sous influence », regrette Bertrand Caroy, inspecteur pour la zone de police boraine. Au total, 67 conducteurs étaient sous l’influence de produits stupéfiants et 56 d’alcool. Soit 123 conducteurs inaptes à prendre le volant.

« C’est un chiffre important. Trop important ! Nous avons saisi toutes sortes de drogues, des timbres de LSD à la marijuana, en passant par la cocaïne, le MDMA, l’ecstasy, le speed ou le crack. » 10 automobilistes ont également été contrôlés en défaut d’assurance et quatre véhicules ont été immobilisés pour non-respect du permis de conduire (non possession ou non-respect des conditions de licence).

Ces contrôles ont été effectués en collaboration avec les maitres-chiens de la police fédérale, les services des douanes et, de vendredi à samedi, avec les services des taxes. « En deux jours, ce sont 27.482 euros de taxes impayées qui ont été récupérées. » Autant écrire que pour certains, cette édition gardera un goût amer.

« Nous n’avons pas connu d’incidents lors des contrôles routiers. Mais il est important de préciser que nous ne sommes pas là pour nuire au festival. Notre rôle, c’est de sécuriser les réseaux routiers pour limiter les risques d’accidents et s’opposer au transport de matières illicites. Nous faisons de la prévention et de la sécurisation avant de faire de la répression. La question qu’il faut se poser, c’est : que se passerait-il s’il n’y avait pas de contrôles ? Avec 123 conducteurs contrôlés sous influence, nous avons plus que certainement évité des accidents. »

La zone de police boraine sera encore présente ce dimanche soir aux abords du festival, tout comme les contrôles se poursuivront sur le site même.