Mons-Centre La mobilisation est en marche pour le club victime de vandalisme

Quand un club de foot brainois est dans la mouise, Eden Hazard n’est jamais trop loin pour prêter main-forte.

Le cas du RFC Ronquières l’illustre une fois de plus. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la buvette du club de foot était vandalisée. On déplore des dégâts matériels, mais aussi le vol d’argent pourtant gardé soigneusement dans un coffre.

Un coup dur pour le club local. Aussi, pour remonter la pente, le RFC Ronquières a décidé d’avancer sa traditionnelle tombola de Saint-Nicolas. Il peut en outre compter sur la solidarité des Brainois. "Nous avons déjà commencé à vendre nos tickets hier, à l’occasion du derby contre le Stade Brainois, indique Anna Gorniaczyk. Le match se jouait chez eux, et ils ont bien voulu que nous lancions la vente des tickets. Le Stade Brainois a même relayé l’appel dans un bel élan de solidarité. Il faut dire que nos deux clubs s’entendent bien. Il n’y a qu’une rivalité sportive, sur le terrain. Et avec fair-play."

Et pour les lots à décrocher à travers la tombola… "Nous avons pu compter sur Eden Hazard qui nous a offert quelques maillots. Cette année, nous avons notamment un maillot de Chelsea signé par Eden, et un maillot d’Anderlecht signé par toute l’équipe."

Si les membres du RFC Ronquières accusent le coup, cet élan de solidarité réchauffe les cœurs. "Les dégâts matériels ne sont pas énormes, poursuit Anna Gorniaczyk. Mais l’argent qui a été volé, on ne le récupérera pas. Ce qui fait le plus mal, c’est que les auteurs sont visiblement des personnes qui connaissaient le club. Heureusement que nous avons aussi des marques de soutien pour compenser."

C’est au Stade Brainois qu’Eden Hazard a fait ses premiers pas de footballeur. On sait la famille attachée au club. Le père, Thierry, fait toujours partie du staff. Mais on ne boude pas le club "rival" pour autant.

Les tickets sont donc en vente, un euro pièce, jusqu’au repas de Saint-Nicolas qui se tiendra le 2 décembre à la salle de la Tourette. "Nous espérons que la tombola va bien marcher pour nous aider à remonter la pente", conclut Anna Gorniaczyk.