En route vers la Superfinale

Nathalie Dumont Publié le - Mis à jour le

Mons-Centre

Manu Vocale est arbitre de beach-soccer, sa cote en Europe est en train de grimper

MANAGE Il revient à peine de Berlin après avoir sifflé la 2e étape des qualifications pour l’Euro mais a déjà son regard tourné vers Heist le week-end prochain pour la finale du Championnat belge avant de reprendre son sifflet international pour la Superfinale européenne à La Haye fin du mois.

À 36 ans, Manu Vocale en est à sa 4e saison en tant qu’arbitre de beach-soccer et semble s’y épanouir même s’il reste avant tout un arbitre de football. Il officie d’ailleurs en division 2 après avoir commencé il y a 20 ans. “Je voulais rester dans le milieu du football et je n’avais pas le talent pour percer en tant que joueur.” S’il se plaît dans le beach-soccer, il n’avait pourtant jamais pratiqué la discipline avant de se lancer dans cet arbitrage.

“J’ai juste répondu à un appel de la Commission centrale des arbitres concernant le beach-soccer” , explique cet instructeur en centre pénitentiaire. “Comme la Fédération permet qu’on cumule le beach avec le football, j’ai tenté. J’ai saisi l’opportunité laissée par l’arrêt d’un de mes collègues.”

Un match de football en division 2 et une rencontre de beach-soccer ne se sifflent pas de la même façon, Manu Vocale peut en témoigner. “Le football, c’est plus physique. Le beach, c’est plus rapide, plus technique. Il faut faire attention aux simulations et bien être attentif sur les contacts. Sur cette surface, on accélère pendant 2-3 minutes, s’ensuit une période plus légère.”

S’il n’arrête pas d’utiliser son sifflet, il ne pense pas pour autant vivre de ça un jour. “En Belgique, cela reste amateur. Je suis un peu rémunéré quand je vais à l’étranger mais sans plus.”

Le week-end prochain, le championnat belge connaîtra son champion. Et le Manageois sera d’office de la partie à Heist. “On a un bon championnat. Bon évidemment, il n’y a aucun professionnel mais il est bon. Dans d’autres pays, il y en a. Et il se développe beaucoup en Europe notamment en Russie qui a tout gagné récemment et qui dépasse le Brésil au classement Fifa.”

Sur son avenir dans l’arbitrage, Manu Vocale se concentre sur la D2 et le beach. “Je suis trop vieux pour espérer un jour aller en D1” , reconnaît-il avec le sourire.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner