Encore trois recours contre la gare de Calatrava !

C. Lo. Publié le - Mis à jour le

Mons-Centre

Après le ministre Henry, c’est le Conseil d’Etat qui sera saisi

MONS Ça n’a pas traîné : les premiers recours contre le permis unique pour la nouvelle gare de Mons, dessinée par Santiago Calatrava, ont été déposés. D’autres vont suivre.

C’est une suite logique du recours déposé (et rejeté) à l’automne dernier contre le permis accordé pour la mise en place de la gare provisoire, car il sous-entendait alors la destruction de l’ancienne avant la construction de la nouvelle. Qui a donc reçu le feu vert le 6 janvier des fonctionnaires délégué et technique de la Région wallonne. Vingt jours plus tard, l’Association de fait pour la sauvegarde du quartier de la gare a déposé son recours auprès du Ministre Henry. Et le 28, l’ASBL Fédération Interenvironnement Wallonie faisait de même. Tout cela en attendant un recours au Conseil d’Etat, qui sera déposé dans les prochains jours par l’Association de sauvegarde ! Les arguments : les mêmes que ceux invoqués dans une lettre ouverte adressée au ministre Henry fin 2011, et signée par 20 personnalités reconnues dans les milieux universitaires et culturels.

Ils plaident en premier lieu pour la conservation de la gare actuelle, témoin de l’architecture de la reconstruction d’après guerre. Elle s’intègre très bien dans la place Léopold et son quartier. Contrairement au trop moderne projet Calatrava, du moins à leurs yeux. “Elle a été réalisée dans d’excellents matériaux, est très solide avec des pieux de fondation de 18 mètres. Il y a des œuvres d’art, fresques, hauts-reliefs, vitraux, des marbres…”

L’association rejette donc la nouvelle gare, dont l’aspect trimodal engendrera selon eux un coût qui ne justifie pas. “À ce niveau la gare actuelle convient très bien. Ce n’est pas la mort de marcher 60 mètres pour prendre le bus !”

Les futures passerelles et rotonde trouvent par contre grâce à leurs yeux. “Mais elles sont compatibles avec la rénovation de la gare actuelle. Ce qui coûterait en outre bien moins cher.”

Des paroles qui tombent dans un contexte d’économies et au moment où des rumeurs évoquant un report dans le temps du chantier commencent à circuler…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner