Mons-Centre
Désireuse de s'offrir un chien de race vu sur un site d'annonces en ligne, cette habitante de Frameries s'est faite avoir par le vendeur.

C'est ce qui s'appelle de l'abus de confiance. Surfant sur le site 2ememain.be, une Framerisoise de 39 ans repère un chien de race qu'elle souhaite acquérir. En prenant contact avec le vendeur, celui-ci lui indique la procédure à suivre pour le paiement : il lui est demandé d'acheter des cartes de paiement Néosurf pour une valeur totale de 200 euros. 

La victime procède au paiement et donne les codes pin nécessaires au vendeur, comme demandé. Depuis, l'annonceur ne donne plus de signe de vie. L'argent a bien été débité mais le chien n'a évidemment pas été vendu.