Mons-Centre Une partie des sacs non ramassés mardi, suite à la grève sauvage du personnel, le sera ce jeudi

Les collecteurs de l’intercommunale Hygea prenaient tout le monde de court mardi en décidant de se lancer dans une grève sauvage. Résultats, de nombreux sacs-poubelle non ramassés et une population on ne peut plus agacée, alors que les collectes de lundi avaient déjà été reportées à mardi suite aux fêtes patronales de la Sainte-Barbe.

Le personnel a finalement décidé, mercredi matin lors d’une assemblée générale, de reprendre le travail. "Une réunion a été organisée mardi entre les représentants syndicaux et la direction de l’intercommunale. Le dialogue a été constructif et ce mercredi, les travailleurs ont décidé de ne pas continuer leur mouvement", confirme Émilie Zimbili, porte-parole de l’intercommunale.

Les collectes prévues hier ont donc pu être organisées. Pour le reste, l’intercommunale affirme faire au mieux. "Nous allons organiser des collectes de rattrapage ce jeudi dès 5 h 30 sur les territoires d’Erquelinnes et de Mons pour les ordures ménagères uniquement. Nous passerons sur les principaux axes mais il ne sera pas possible de tout ramasser."

La Plaine de Nimy , le quartier du Chêne aux Haies, le domaine d’Epinlieu, chemin à Baraques, le parc du Bois de Mons, les routes d’Obourg et de Nimy bénéficieront de cette collecte de rattrapage, organisée avec du personnel intérimaire. Hormis les impasses (rue de France, Jeanne et de la Sambre), les rues d’Erquelinnes seront également ramassées.

"Il s’agissait d’une grève sauvage, tout le monde a été pris au dépourvu. Procéder à une réorganisation des collectes n’est pas simple. Nous comprenons que la population soit mécontente, que certains sacs ont pu être abîmés par les animaux… Mais nous insistons et invitons les citoyens à rentrer leurs déchets pour les présenter lors du prochain ramassage, tel que prévu par le calendrier."

Si l’intercommunale avait initialement annoncé qu’aucun plan B ne pourrait être mis sur la table à l’issue de ce mouvement de grogne, le volte-face se révèle positif… Même si sur la toile, nombreux sont les internautes à avoir sorti les crocs à l’égard des collecteurs et annoncé qu’ils seraient, eux aussi, en grève lors du passage de ceux-ci pour les étrennes de fin d’année.