Mons-Centre Il se murmure que les portes d’Ikea pourraient même ouvrir un peu avant les fêtes de fin d’année.

Le géant suédois de l’aménagement et de l’ameublement Ikea s’apprête à vivre une nouvelle aventure en Wallonie en ouvrant son nouveau magasin à Mons. Il aura fallu de nombreuses années aux autorités communales pour arriver à conclure les négociations.

Et depuis le 17 mars dernier, les travaux pour ériger les 35.000 m2 de magasin avancent à grands pas. À tel point qu’il se murmure que les portes d’Ikea pourraient même ouvrir un peu avant les fêtes de fin d’année. Si l’aboutissement n’est plus qu’une question de semaines, il y a encore beaucoup de travail pour donner à cette nouvelle ville son aura.

Les travaux sur ces quelque 10,5 hectares de terrain sont assez impressionnants tant il change le visage de cette partie du territoire montois. Et on peut clairement identifier la future identité du magasin, de son parc commercial et de son parking en structure. Au total, trois entreprises (deux wallonnes et une flamande) ont été chargées de mener ce chantier. Ce dernier a aussi fait l’objet de controverse notamment par le dumping social qui y était pratiqué (la présence d’ouvriers polonais et bulgares est avérée).

En février 2015, Ikea a terminé la construction du parking provisoire, soit la 1re phase de construction. La 2e phase, celle du magasin et du parking à étages, devait durer près de huit mois soit jusqu’à octobre. Et là aussi, aucun retard qui compromettrait l’ouverture n’est à déplorer.

Si les yeux sont rivés sur ce grand projet, c’est aussi par sa spécificité en Belgique. Outre le nouveau concept développé qui consiste à faire entrer la lumière extérieure dans l’espace de vente à l’aide d’une verrière, Ikea Mons est imbriqué dans le centre commercial Les Grands Prés. C’est du côté de l’ancien emplacement du Krëfel que l’opération délicate s’est opérée. En d’autres termes, des Grands Prés, il sera possible de pénétrer dans le magasin Ikea et vice versa.

En chiffres, le magasin de Mons représente 35.000 m2 dont 26.000 m2 de surface commerciale, 1.500 emplacements de parkings en structure (au total, tout le site comportera 4.200 places de stationnement). Le parc commercial attenant à Ikea, dont l’ouverture n’est quant à elle pas prévue avant la mi-2016, s’étendra sur 10.000 m2 et huit cellules dédiées à l’aménagement.

Et n’oublions pas, les 6.000 m2 d’extension des Grands Prés, du côté des restaurants, qui doivent accueillir une vingtaine de nouvelles boutiques. Un chiffre qui n’est pas dénué de sens est l’investissement réalisé pour concrétiser ce projet de longue haleine. Du côté d’Ikea, ce sont 80 millions d’euros qui sont investis.

Des emplois tous azimuts

Des milliers de personnes ont postulé aux emplois créé par le nouveau magasin

Depuis le début de l’installation des magasins d’ameublement et d’aménagement suédois en Belgique, la politique dans le recrutement d’Ikea ne laisse pas de place à la surprise. C’est le tissu local qui est privilégié et ce sont donc les monto-borains qui étaient visés par ces vagues successives de recrutement.

"Nous voulons des magasins qui ressemblent à nos clients", avaient d’ailleurs précisé les responsables de l’enseigne à Mons. "Dans ces magasins, nous voulons des personnes qui vivent dans la région où nous sommes implantés."

Au total, trois phases de recrutement ont été lancées pour dénicher les 350 futurs collaborateurs directs du magasin tant les managers de départements que les vendeurs. Les deux premières vagues ouvraient une cinquante d’emplois tandis que la dernière, en juin dernier, a ouvert 300 postes dans la vente, la logistique ou encore la restauration.

Dès à présent, plus aucune offre n’est disponible sur le site du Forem de Mons, qui collabore avec Ikea Belgium pour les recrutements de son nouveau magasin à Mons. "De notre côté, toutes les offres sont clôturées", précise Catherine Roelants, chargée de communication au Forem. "Les entretiens d’embauche sont encore en cours. Rien que la dernière vague, il y a eu plus de 7.000 candidatures." Si Ikea doit engager 350 personnes pour son magasin, une cinquantaine de personnes seront indirectement liées à la présence d’Ikea dont pour le gardiennage.

Cela faisait bien longtemps que, dans la région de Mons-Borinage, un tel recrutement n’avait pas eu lieu. "C’est assez impressionnant. C’est vrai que nous avions déjà organisé d’importants recrutements comme lors de l’arrivée de Google et de Décathlon mais jamais de cette ampleur." À cela viendront encore s’ajouter près de 150 emplois lorsque le parc commercial d’Ikea ouvrira ses portes à la mi-2016.