Mons-Centre

Le 17 avril 1894, le Parti Ouvrier Belge, ancêtre du Parti socialiste, adoptait son texte fondateur. À l’occasion du 120e anniversaire de la signature de la charte de Quaregnon, des militants de la Ligue Communiste Révolutionnaire se sont réunis devant la maison du premier ministre, située à la rue du 11 Novembre à Mons. Le rassemblement rouge avait pour but de “rafraîchir la mémoire du bourgmestre libéral de Mons”, lançait ironiquement Freddy Mathieu de la LCR.

Aujourd’hui, le site internet du PS aborde encore la charte quaregnonaise. “Ils l’arborent fièrement sur le Web. Mais preuve qu’ils n’y prêtent plus attention, leur version comprend des fautes. Aujourd’hui, nous accusons les socialistes d’agir de manière contraire à la charte”.

Selon le représentant de la ligue, la dernière preuve à l’appui résulte dans le refus de la proposition de motion concernant la à la réforme des allocations d’insertion. “Nous remarquons que les socialistes se situent du côté du manche qui donne le coup que celui qui le reçoit”.