Mons-Centre La prudence reste de mise mais la majorité considère que son budget "améliore le quotidien" des Loups

"Une politique budgétaire prudente et raisonnée," a permis au collège communal de La Louvière de boucler son budget 2017. Si la majorité PS-MR bénéficie de "quelques marges d’action" et mènera quelques projets, il n’y a pas de quoi fanfaronner. "La sortie de crise se fait attendre et les conséquences des politiques fédérales sont de plus en plus lourdes sur le plan local", concède le bourgmestre, Jacques Gobert (PS).

La ville doit également respecter les balises imposées par le CRAC, le Centre Régional d’Aide aux Communes, via son plan de gestion. Ce dernier sera d’ailleurs revu en profondeur en 2017. Pour l’heure, les dépenses à l’exercice propre s’élèvent à plus de 118 millions d’€, contre 117 millions en 2016.

Soit une augmentation de 1,17 %, liée aux dépenses de transfert (intervention en faveur de la police, du CPAS et de la zone de secours), aux dépenses de fonctionnement (entretien des espaces publics, informatisation de l’administration) et aux dépenses de personnel (plan d’embauche de près de 300000 €, nomination de membres du personnel, poursuite de l’évolution de carrière pour les contractuels).

À l’extraordinaire, un investissement global de 24,15 millions d’€ est prévu. Près de 4,45 millions seront investis dans les voiries et plus précisément dans l’entretien des abords, le projet Wallonie cyclable, l’achat et l’entretien de mobiliers urbains et d’équipement de voirie, l’amélioration de l’éclairage public et la sécurisation des passages cloutés. "Les montants pour garantir la sécurité de notre population sont importants. C’est une priorité."

La ville profitera également des Fonds FEDER pour le quartier Bocage (acquisitions, assainissement, viabilisation du quartier) et pour le quartier Boch (aménagement de l’espace public). Montant estimé de l’opération, 2,8 millions d’€. Côté sports, le complexe sportif de Houdeng-Goegnies et le stade Tivoli profiteront d’une enveloppe de 1,8 million d’€. La ville investira aussi pour la propreté publique via l’achat de camions, de balayeuses, de conteneurs et d’outillage, pour un montant de 1,7 million d’€.

Enfin, la majorité s’attaquera à la redynamisation du centre-ville pour 1,6 million d’€, à l’entretien des écoles pour 1,6 million d’€, à l’information de ses services (400000 €) et à l’amélioration du cadre de vie dans les quartiers via, notamment, la création d’espace de jeux à la Cité Petit et à Trivières, et à la rénovation des maisons de quartier. Montant prévu, 300000 €.

"Malgré les difficultés de cette mandature, nous avons préservé l’ensemble des citoyens sur le plan de la fiscalité communale, l’offre de services est maintenue et nous poursuivons notre politique d’investissements et d’entretien dans les espaces publics", conclut le bourgmestre. "Ce budget solide améliore le quotidien des Louviérois et prépare l’avenir."