Mons-Centre Un partenariat de bonne entente et d’échange d’informations a été lancé entre les deux sites qui ont plusieurs points communs

La clôture de la célébration du centenaire du canal du Centre historique à La Louvière a été l’occasion, samedi, de lancer un partenariat entre le canal du Centre historique et le canal du Midi, situé dans la région Occitanie en France. La cérémonie s’est déroulée à La Louvière dans le cadre des Journées du Patrimoine consacrées aux "Voies d’eau, de terre et de fer" en présence du ministre wallon des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, Carlo Di Antonio.

Les quatre ascenseurs hydrauliques pour bateaux, regroupés sur un court segment du canal du Centre historique inauguré en 1888, constituent un patrimoine industriel de haute qualité : les quatre ouvrages sont uniques au monde en ce qu’ils sont toujours en fonctionnement. Ils sont classés et inscrits sur la liste du Patrimoine exceptionnel de Wallonie et sur celle du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998.

Le canal du Midi relie, quant à lui, Toulouse à la Méditerranée depuis le XVIIe siècle : il comporte quelque 400 ouvrages d’art et il est également inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996. Ce canal est prolongé par le canal latéral à la Garonne pour devenir le "canal des Deux-Mers" reliant la Méditerranée avec l’océan Atlantique.

Les deux canaux du Centre et du Midi ont, par ailleurs, contribué, chacun à leur époque, au développement de l’économie locale par le transport de marchandises, notamment le charbon pour le canal du Centre historique et le blé pour le canal du Midi. Ils sont tous deux également réservés aujourd’hui à la navigation de plaisance.

La Wallonie et la France ont souhaité partager leurs expériences techniques et technologiques, considérant les similitudes entre les deux voies d’eau. Un document sera ainsi signé prochainement entre les deux partenaires pour officialiser l’accord.