Mons-Centre

Les travaux débuteront ce 22 janvier et se termineront en septembre 2018

C'est une excellente nouvelle pour les nombreux sportifs qui fréquentent le stade Saint-Lô de Saint-Ghislain. Ce vendredi après-midi, les autorités communales ont en effet confirmé qu'après 35 ans de bons et loyaux services, la piste d’athlétisme ferait peau neuve. Le coût de cette réfection totale s'élève à près d'1,8 million d'euros, dont 85 % sont financés le « plan athlétisme » de la région wallonne.

Ces travaux débuteront le lundi 22 janvier et devraient se terminer dans le courant du mois de septembre 2018, soit une durée estimée à 120 jours ouvrables. « Une longévité exceptionnelle, voilà ce qui caractérise en premier lieu la piste d’athlétisme du stade Saint-Lô », communique la ville. « Théâtre des exploits de nos athlètes de l'Olympic Saint-Ghislain Athlétisme, la piste sera intégralement remplacée et composée, à nouveau, d'un matériau synthétique, à savoir une couche d'usure en granulés d'EPDM (ethyléne propyléne dien monométhylène). Les nouveaux couloirs permettront ainsi à nos sportifs d’accroître davantage encore leurs performances. »

Dans la continuité de cette réfection, les autorités communales ont décidé de rénover le terrain de football principal. Un éclairage LED favorisant grandement les économies d'énergie tout en offrant une meilleure visibilité de nuit sera ainsi installé aux abords des nouvelles infrastructures, tandis que la sécurité des lieux se verra assurée par des accès et clôtures renforcés.

« Le Collège communal, et plus particulièrement le Bourgmestre, Daniel Olivier, ainsi que Fabrice Fourmanoit, Échevin des sports et président de l’ASBL Saint-Ghislain Sports, se réjouissent de l’aboutissement de ce dossier. Ces travaux de rénovation sont le fruit de la parfaite collaboration entre l’ASBL Saint-Ghislain Sports, qui assure le suivi du dossier, la Ville et les clubs sportifs de l’entité qui bénéficieront de ces nouvelles infrastructures. »

Évidemment, la tenue de ces travaux chamboulera quelque peu les habitudes des sportifs. « Les entraînements et compétitions ne pouvant pas s'arrêter durant la durée des travaux, une solution alternative a été trouvée afin de permettre aux clubs sportifs de maintenir leurs activités dans les conditions les plus optimales possibles », insistent encore les autorités.

Les joueurs de football de l'USGTH et les ladies, qui évoluent dans les hautes sphères du ballon rond (en division 1 féminine) occuperont donc le terrain synthétique du stade Saint-Lô, tout comme la pelouse des autres stades de l'entité et notamment le stade Achille Bavier de Tertre. Les démarches sont également entreprises pour permettre aux membres de l'OSGA de poursuivre leurs activités sur les pistes disponibles dans la région.