La rue Mont-Leville, souvent une autoroute !

Johanne Tinck Publié le - Mis à jour le

Mons-Centre

Suite à un accident jeudi soir, deux voitures en stationnement ont été touchées

WASMES “ Un jour, il y aura un mort ici ”, s’exclame Jean Pierre, riverain de la rue Mont-Leville où un accident est survenu jeudi soir aux alentours de 22 h 30. Cette collision n’impliquait qu’une voiture en mouvement, une Fiat Stilo, conduite par un habitant de Boussu né en 87. Ce dernier roulait visiblement à une vitesse excessive.

Il venait de la place Saint-Pierre et se dirigeait vers celle de Wasmes. Il a perdu le contrôle de son véhicule à hauteur des maisons situées au n°12 et 14. Suite à cette perte de contrôle, la Fiat a percuté une Nissan qui elle a été projetée sur une Opel, également en stationnement. Les deux voitures en stationnement ont été sérieusement endommagées.

Ce Boussutois s’en sort plutôt bien. Il a été emmené par les services de secours à l’hôpital du Grand-Hornu. Il en est sorti peu après son admission. Il a juste dû y recevoir quelques soins. Jean Pierre juge que cet accident devrait faire bouger les choses.

Voici six ans, lorsqu’il est arrivé dans le quartier, une pétition circulait déjà afin que des ralentisseurs soient placés. Selon le riverain, rien n’a pourtant bougé depuis. “Il y a des moments où on a l’impression que l’on vit sur une autoroute. Nombreux sont les automobilistes dépassant la vitesse maximale de 30 km/h. Jeudi soir, le conducteur devait rouler au moins trois fois plus vite. Les conséquences de l’accident auraient pu être bien plus dramatiques”.

Selon Philippe Lefebvre (PS), 1er échevin, la vitesse y est de toute façon limitée de manière naturelle. “On ne peut se croiser à deux véhicules. Maintenant, il y en a toujours qui roulent à des vitesses incroyables un peu partout. La rue avait justement été en travaux jusqu’à jeudi soir pour la réalisation de différents petits aménagements. Elle avait été fermée et venait d’être rouverte”.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner