La Salciccia en tant que lien d’amitié

F. Sch. Publié le - Mis à jour le

Mons-Centre

Une tradition ancestrale pour célébrer près de 3000 Calascibettains à Chapelle

CHAPELLE-LEZ-HERLAIMONT La fête de la Salciccia (saucisse). Drôle de nom pour une fête locale. Pourtant, si Chapelle-lez-Herlaimont l’a choisie, c’est d’abord avant tout en l’honneur de sa ville jumelle sicilienne, Calascibetta, laquelle célèbre la saucisse chaque année à l’automne. Et puis, c’est aussi parce que de nombreux Chapellois en sont originaires. La commune tenait à leur rendre hommage dimanche matin.

La place communale était remplie de ces références (la Vespa, la Cinquecento, la Ferrari) qui font de l’Italie une légende. Sous le chapiteau, la fête bat son plein.

“La première génération de Sicilien arrivée en Belgique est arrivée en 1946. Nous les mettons à l’honneur car ces gens avaient besoin d’une reconnaissance. Avec ce jumelage, on a voulu récupérer la double identité, entre notre pays d’adoption et notre pays d’origine” , souligne Anthony Lapaglia, du comité de jumelage.

Calascibetta et Chapelle-lez-Herlaimont se sont jumelées en 2007. On compte environ 3.000 habitants originaires de cette région de Sicile sur quelque 14.400 Chapellois.

Et ceux-ci perpétuent une tradition ancestrale (elle existe depuis 300 ans). “La fête de la saucisse a lieu le premier weekend de septembre. Dans les pays chauds, pour raisons sanitaires, du mois d’avril au mois de septembre, on ne mangeait pas de porc. Parce que les moyens de conservations n’étaient pas optimums. Comme le temps frais revient à l’automne, c’est le renouveau du porc qui est fêté par le biais de la fête de la saucisse.”

Un certain nombre de représentants de la commune de Calascibetta étaient présents pendant trois jours dans la cité des Tchats pour participer à ces festivités. Une délégation chapelloise se rendra en septembre en Sicile pour entretenir les bonnes relations.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner